Le spectateur dans l'art(iste) : pour une étude du rôle et de l'évolution du spectateur dans l'esthétique théâtrale de Diderot

Loading...
Thumbnail Image
Date
2007-10-03T18:40:37Z
Authors
Spavin, Richard G.
Keyword
Spectateur , Diderot , Théâtre
Abstract
Le présent travail se propose d’étudier le rôle du spectateur, sa portée esthétique et philosophique, dans un mouvement qui a mené Diderot de la théorie de l’enthousiasme à la théorie du sang-froid. Jusqu’à présent, ce passage a surtout été considéré en fonction de l’acteur que les textes du philosophe présentent d’abord comme un être sensible, qui s’absorbe entièrement dans son personnage (l’« enthousiasme »), et, plus tard, comme un technicien « froid », qui construit soigneusement sa performance (le « sang-froid »). Notre analyse cherche donc à aborder cette évolution du point de vue de la réception, afin de montrer comment la pensée diderotienne du spectateur peut éclairer d’un jour nouveau ce revirement crucial pour l’esthétique théâtrale du philosophe. Nos lectures des plus importants écrits de Diderot feront voir que leur évolution théorique résulte en grande partie d’un changement de perspective critique. Diderot délaisse un projet d’obédience rhétorique pour entreprendre une recherche philosophique sur l’art de théâtre, recherche qui révèle la part de la technique (de la rhétorique) dans la création et qui situe la fonction de spectateur au centre de son enquête. En retraçant l’évolution dans son approche du phénomène du récepteur, nous allons montrer que le philosophe fait d’abord la place, dans son projet enthousiaste, au spectateur réel et transcendantal, mais que sa nouvelle vision de l’art d’imitation lui fait élaborer la notion du spectateur immanent à l’objet d’art et à la psychologie de l’artiste. Ce spectateur intérieur, en fait, cette position d’extériorité que l’artiste (poète, comédien) se doit de prendre à l’égard de sa matière, sera érigé par Diderot en pierre angulaire de la production artistique.
External DOI